Regroupés au sein de l'alliance HexaTrust, on trouve les éditeurs français Arismore, Bertin Technologies, Brainwave, Deny All, Ilex, InWebo, Keynectis-Opentrust, Netheos, Olfeo, Sistech, Vade Retro Technology et Wallix.

Pour renforcer en France la filière spécialisée dans les outils de sécurité, 12 acteurs du secteur créent le club HexaTrust pour promouvoir leurs technologies auprès des grands donneurs d’ordre qui, pour l’instant, utilisent surtout des logiciels développés hors de France.

Juste avant les Assises de la Sécurité, qui se tiennent du 2 au 5 octobre à Monaco, 12 éditeurs français créent le club HexaTrust, axé sur l’innovation autour de la cybersécurité et de la confiance numérique. Tous spécialisés dans les outils de sécurisation des accès, de l’identité et des échanges, ils montent au créneau pour valoriser auprès des grands donneurs d’ordre privés et publics leur savoir-faire et leurs solutions conçues pour protéger les « infrastructures critiques et vitales ».

Ces 12 éditeurs, qui sont pour l’instant autant de PME, rappellent que presque toutes les solutions de sécurité utilisées actuellement par les entreprises et administrations françaises sont puisées aux catalogues d’éditeurs américains ou israéliens. Ces derniers étant devenus leaders mondiaux dans la sécurité informatique par la force des investissements qu’ils ont pu réaliser dans leurs solutions et le soutien de leurs Etats respectifs. Un acteur européen comme Stonesoft, éditeur finlandais de firewalls très utilisés dans les administrations françaises, s’est encore fait racheter en mai dernier par l’Américain McAfee, lui-même filiale d’Intel.

Prolifération et diversité des menaces

Les 12 du club HexaTrust soulignent donc l’urgence de renforcer cette filière en France en rappelant, tout à la fois, la prolifération et la diversité des menaces informatiques et la mise à jour du programme d’espionnage Prism mené par la NSA avec l’appui (contraint) des éditeurs et des grands opérateurs Internet.

Le premier objectif affiché d’HexaTrust vise d’abord à faciliter les échanges et les synergies entre ses 12 membres, déjà engagés pour la plupart dans des pôles de compétitivité (Systematic, Solutions Communicantes Sécurisées, Picom, Optitec…). Le club prévoit d’agir « en coordination avec les organismes publics et privés représentatifs des utilisateurs, des professionnels et des institutions ». Il rassemble, par ordre alphabétique, les éditeurs Arismore, Bertin Technologies, Brainwave, Deny All, Ilex, InWebo, Keynectis-Opentrust, Netheos, Olfeo, Sistech, Vade Retro Technology et Wallix.