| témoignage collaborateur

Découvrez Cindy, Talent Manager : les ressources humaines au cœur de la cybersécurité

Synetisienne depuis plus de 3 ans maintenant, Cindy Lasaga, Talent Manager, vous raconte son expérience à nos côtés. Son quotidien, ses souvenirs, ses plus belles réussites… découvrez Synetis et les ressources humaines au cœur de la cybersécurité.

Peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ?

Diplômée d’un master 1 en Psychologie du travail à l’Université Paris V et d’un master 2 en Ressources Humaines au CIFFOP, j’ai réalisé une grande partie de mes études en alternance. Dans ce cadre, j’ai été formée au sein de grands groupes du CAC 40, dans une grande proximité avec les équipes terrain sur des problématiques diverses : recrutement, formation, relations école, développement RH, sécurité au travail… Une fois diplômée, j’ai intégré un cabinet de conseil en transformation digitale parisien – pendant 4 ans – où je me suis très vite spécialisée sur la formation. J’y ai alors découvert les structures à taille humaine, l’énergie du travail collaboratif et un cadre exigeant – structure favorable à un apprentissage riche. J’ai pris conscience à ce moment-là que c’était le contexte dans lequel je m’épanouis vraiment car c’est très dynamique, les prises de décision sont rapides, et l’environnement est catalyseur de progrès. En 2019, j’ai eu l’opportunité de rejoindre Synetis en tant que Chargée de développement RH, avant d’évoluer très rapidement sur un poste de Talent Manager. L’aventure se prolonge maintenant, et ce depuis plus de 3 ans.

Synetis est une entreprise dynamique, qui a plusieurs défis à relever chaque année – un environnement motivant et challengeant. Il n’y a pas une année où nous n’avons pas de défis à relever. Nos managers attendent de nous que l’on soit vraiment acteurs de notre évolution professionnelle et de notre quotidien. C’est à nous de créer nos opportunités ! Pour moi, chez Synetis, tout peut se créer. Rien n’est impossible !

Pourquoi as-tu choisi de faire des Ressources Humaines ton quotidien ? Et tout particulièrement dans le domaine de la cybersécurité ?

Je pense que j’ai fait le choix des ressources humaines à la suite de mes études en Psychologie du travail – où je me suis très vite spécialisée sur le monde de l’entreprise car je trouve qu’en entreprise beaucoup de choses se jouent, des jeux de pouvoirs s’exercent, c’est comme un théâtre gigantesque.
C’est hyper intéressant d’un point de vue psychologique mais également très stratégique.
Les ressources humaines regroupent une large diversité de sujets à traiter : recrutement, formation, intégration des collaborateurs, gestion de carrières… Les RH englobent toute la vie de nos collaborateurs. C’est un enjeu réel – surtout dans un contexte comme le nôtre où la problématique de rétention des talents est très forte.

Concernant mon orientation dans la cybersécurité, je pense que je peux dire en toute transparence que j’ai tout d’abord choisi un poste et une manager car, lors de mon entretien avec Céline Garcia, j’ai eu un véritable coup de cœur.
Après, la cybersécurité est un domaine porteur ! Malgré la pandémie de covid-19, Synetis a su continuer à croître et évoluer : les augmentations ont été conservées, tous les postes ont été maintenus. Nos objectifs de croissance et de développement – en projection à 5 ans – sont toujours plus ambitieux. C’est un milieu en mouvement, en mutation continue. Nous sommes tous en veille active, jamais à l’arrêt – ce qui rend nos métiers d’autant plus passionnants !

Quel est ton rôle chez Synetis ?

Aujourd’hui, chez Synetis, je suis Talent Manager. Je pilote toutes les activités de fidélisation des collaborateurs. Mon équipe est composée de Justine Bonhomme et Manon Le Menn, et elle va certainement s’agrandir encore rapidement.

Nous intervenons sur des sujets très variés tels que l’intégration du collaborateur, la création de parcours de formation, la gestion des comités de carrière pour penser les trajectoires de chacun, ainsi que le suivi RH – des rencontres régulières et fréquentes avec nos collaborateurs. Nous organisons également des événements et gérons la communication interne pour maintenir le lien entre tous. Nous contribuons aussi au développement de notre marque employeur notamment par l’obtention de labels comme Happy At Work ou encore Happy Trainees.

Qu’est-ce qui te plaît chez Synetis ?

Beaucoup de choses me plaisent chez Synetis, mais la première chose qui me vient en tête c’est le fait que dès mon arrivée, ma manager m’a fait confiance. Elle m’a très rapidement positionnée sur un poste à responsabilités – où j’évolue grâce à une feuille de route que je peux façonner selon mes envies et qui devient de plus en plus challengeante avec le temps. Une grande liberté m’est accordée dans mon poste, c’est tellement appréciable !
Mais finalement, je ne parle pas, ici, seulement de ma propre expérience. C’est une vérité pour l’ensemble des collaborateurs. L’innovation est favorisée chez Synetis. La direction nous demande et prend en compte nos avis. Nous sommes tous très impliqués dans la vision de l’entreprise. La direction a fait le choix de partager le plan de route de l’entreprise avec l’ensemble des collaborateurs. Nous sommes tous embarqués dans cette quête de croissance. Nous savons tous où nous allons, et c’est appréciable ! Nourris par de nombreux défis à relever chaque année ! Et tous liés par un esprit d’équipe fort car, nous le savons, nous pouvons compter sur l’ensemble de nos collaborateurs. Il y aura toujours quelqu’un pour vous accompagner !

Comme expliqué plus haut, nos managers attendent de nous que nous soyons de véritables acteurs de nos évolutions professionnelles. Et j’apprécie cela car ça nous incite à être proactifs, à nous interroger sur nos objectifs et ainsi être moteurs de nos carrières. Ça permet de créer de la richesse, des profils ambitieux et de belles aventures. En plus, les évolutions sont rapides chez Synetis ! Personnellement, en peu de temps, je suis devenue manager d’une personne, puis deux et bientôt sûrement trois.

Les avancées de chacun s’inscrivent également dans une trajectoire de carrière, dans une collaboration durable. Notre niveau, notre performance n’est pas seulement évaluée à un instant T mais prend en considération tout l’historique.

À mon sens, nous avons également la chance d’avoir un management inspirant et une véritable vision partagée dans l’entreprise ! En effet, Frédéric Le Landais, Céline Garcia, Steve Vera, par exemple, sont des personnes aux expériences riches.

Comment décrirais-tu ton aventure Synetisienne ?

Pour moi, Synetis c’est d’abord une aventure humaine – intense. Nous avons vécu des choses extrêmement fortes. J’ai des collègues qui sont aujourd’hui des ami.e.s. J’ai vraiment été soutenue dans des moments personnels qui n’étaient pas faciles. On m’a tendu la main – je ne l’oublierai pas.

C’est une aventure également très riche dans le sens où mon aventure synetisienne est sûrement celle qui m’a fait le plus grandir professionnellement. Synetis, c’est l’expérience professionnelle où j’ai le plus appris. En effet, tout est à faire ! Quand on pense avoir fini, un nouveau défi pointe le bout de son nez ce qui permet de se dépasser, de tenter. Chez Synetis, on parle beaucoup de culture de l’échec car ce n’est pas grave de se tromper. On nous pousse à essayer, à faire nos propres armes – tout en étant soutenu. Nous avons le droit à l’erreur, tant que l’on essaie et que l’on rebondit. Le plus important c’est finalement de se lancer !

En résumé, je dirais que c’est – à ce jour – une aventure, humaine, riche, intense, remplie de défis et exponentielle – il faut juste prendre le temps de faire le bilan pour se rendre compte du réalisé.
Un sentiment qui n’a finalement pas été altéré par le covid, bien au contraire ! Le covid nous a permis de créer des relations fortes avec l’ensemble de nos collaborateurs. Effectivement, ça a finalement tous remis « à niveau ». Ayant des collègues à Rennes, le covid nous a permis de développer des relations de proximité avec des collaborateurs à distance.

As-tu un souvenir positif à nous raconter de ta vie chez Synetis ?

Le projet le plus marquant de mes trois ans chez Synetis a été, je pense, l’établissement du guide GPEC – nommé « Le guide de votre carrière chez Synetis ». Il est le fruit d’un travail d’une année, et pas seulement du mien. Tous les managers, les consultants, la direction… tout le monde a été mis à contribution.
Notre objectif, par la création de celui-ci, était d’isoler toutes les compétences clés nécessaires à chaque poste et les décliner en comportements observables attendus pour chaque niveau de poste. Chaque collaborateur peut dorénavant se situer dans notre référentiel de compétences, et se projeter en ayant pleinement conscience des efforts de développement à fournir.
Plusieurs outils ont été créés pour mettre la compétence au cœur de notre gestion des carrières, mais ce guide a été une grande avancée !

Un autre projet m’a également beaucoup marqué : l’obtention de la certification Qualiopi. Encore une fois, il s’agit d’un projet cross-équipe car nous avons travaillé main dans la main avec les équipes opérationnelles – pour répondre au référentiel Qualiopi. C’est encore une fois une grosse fierté d’avoir relevé ce défi là.

D’un point de vue événementiel, la trimestrielle Karaoké – de 2019 – était un super moment. Nous avions organisé cette édition dans un restaurant chinois. Tout le monde chantait bras dessus, bras dessous. La soirée était dingue !
Mais, globalement, toutes les soirées sont réussies. Il y a une grosse cohésion chez Synetis. Et quand tu organises ces événements, en plus d’y participer, la fierté d’appartenance à cette grande équipe est maximale !

Après, pour moi, il y a eu plein de moments forts, comme par exemple le recrutement de mon équipe. De véritables coups de cœur, des personnes que je suis ravie de pouvoir accompagner dans leurs parcours professionnels.

Un message à faire passer aux talents qui souhaiteraient nous rejoindre ?

Rejoindre Synetis, c’est rejoindre une aventure humaine – avant tout – avec une possibilité de participer fortement à la vie de l’entreprise via le Bureau des Événements (BDE) par exemple – pour l’organisation d’événements internes, ou encore via le recrutement, la participation aux salons École… De nombreuses actions permettent aux collaborateurs d’être acteurs de la vie de l’entreprise.

En toute transparence, c’est également la première entreprise dans laquelle je peux être qui je suis. Il n’y a aucune frustration, j’ai vraiment le sentiment d’être moi-même. Personne n’essaie de formater les synetisiens et synetisiennes car la différence fait la richesse de l’entreprise. Personne n’est lissé, tout le monde est accepté pour qui il est. Là est, pour moi, la grande force de Synetis : laisser l’opportunité aux collaborateurs d’être qui ils sont, sans les changer !

Le mot de la fin

Nous recrutons actuellement pour notre nouvelle édition de la Summer Academy qui débutera le 1ier septembre 2022 – une formation intensive et personnalisée, ouverte à tous.

Retrouvez plus d’informations en cliquant ici. À très vite !

  • Post published:18 juillet 2022
  • Auteur/autrice de la publication :

Eva Allavena

Chargée de Communication et Relations Presse.