Un article récent de 01.net intitulé « Le cloud victime de la crise » a particulièrement attiré notre attention cette semaine.

Tout d’abord le titre de cet article aurait dû, selon nous être interrogatif et non AFFIRMATIF! Pour ce qui est du débat Opex vs Capex, il n’est pas nouveau. Pour donner de nouveaux arguments, on pourrait citer les banques même si elles se font un peu tirer l’oreille en ce moment, il est toujours plus facile pour une entreprise de faire financer un investissement que son BFR.

Ceci dit et à fortiori dans un climat économique morose et incertain, il est certainement préférable de souscrire à un abonnement dont la facturation est corrélée à un usage spécifique que d’investir dans de l’application résidentielle classique.

Sans parler du point dur et essentiel qui est celui de l’évolution de l’application dans le temps. Les nouvelles releases ou patches sont disponibles de façon parfois invisible pour l’utilisateur et de toute façon plusieurs fois par an en SaaS/Cloud alors qu’une entreprise en mode résidentiel souhaitant les intégrer doit souvent recourir à des consultants, (aussi compétents soient-ils 🙂 ) pour en bénéficier ce qui ne va pas arranger l’OPEX de l’entreprise.

Enfin cet article parle d’une hirondelle « grand compte » alors que le SaaS/Cloud s’adresse à toute taille d’entreprise qui dans leur grande majorité d’abord pour des raisons de trésorerie vont apprécier la souplesse de l’abonnement à la consommation. A vous de juger donc…

L’article de 01.net est disponible en cliquant ici.